Skip to main content

Votre temps est limité, ne le gâchez pas en menant une existence qui n’est pas la vôtre.

Ne soyez pas prisonnier des dogmes qui obligent à vivre en obéissant à la pensée d’autrui. Ne laissez pas le brouhaha extérieur étouffer votre voix intérieure.
Ayez le courage de suivre votre coeur et votre intuition. L’un et l’autre savent ce que vous voulez réellement devenir. Le reste est secondaire.

Steve Jobs

« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent. »

Coronavirus Covid 19

« Tenter de comprendre l’âme humaine, c’est comme essayer de vider la mer avec un seau. »

MADAGASCAR - Un monde caché

De nouveau, on me quitte encore,
Je ne suis jamais le plus fort,
Je suis celui qui par malheur,
Passe sa vie de cœur en cœur,
C'est à croire que je suis puni,
C'est à croire que l'amour m'oublie,
C'est à croire,
Je ne sais plus.

Faut-il mourir ou vivre,
Quand on a du chagrin ?
Faut-il mourir ou vivre ?
Je ne sais plus très bien.

Réponds, moi je veux vivre,

T'avoir auprès de moi,
Faut-il mourir ou vivre
Pour que l'amour ne nous quitte pas ?

Car la peine est là chaque instant,
Et mon rire ne vit qu'un moment,
Avec moi, je lutte parfois,
Hélas, je perds chaque fois,
C'est à croire que l'amour m'oublie,
C'est à croire que je suis puni,
C'est à croire, c'est à croire,
Je ne sais plus.

Faut-il mourir ou vivre,
Quand on a du chagrin ?
Faut-il mourir ou vivre ?
Je ne sais plus très bien,

Reviens, moi je veux vivre,
T'avoir auprès de moi,
Faut-il mourir ou vivre ?
C'est toi qui me le diras,
Reviens, moi je veux vivre, vivre

Et dans 150 ans, on s'en souviendra pas
De ta première ride, de nos mauvais choix,
De la vie qui nous baise, de tous ces marchands d'armes,
Des types qui votent les lois là bas au gouvernement,
De ce monde qui pousse, de ce monde qui crie,
Du temps qui avance, de la mélancolie,
La chaleur des baisers et cette pluie qui coule,
Et de l'amour blessé et de tout ce qu'on nous roule,
Alors souris.

Dans 150 ans, on s'en souviendra pas
De la vieillesse qui prend, de leurs signes de croix,

De l'enfant qui se meurt, des vallées du tiers monde,
Du salaud de chasseur qui descend la colombe,
De ce que t'étais belle, et des rives arrachées,
Des années sans sommeil, 100 millions d'affamés
Des portes qui se referment de t'avoir vue pleurer,
De la cour solennelle qui condamne sans ciller,
Alors souris.

Et dans 150 ans, on n'y pensera même plus
A ce qu'on a aimé, à ce qu'on a perdu,
Allez vidons nos bières pour les voleurs des rues !
Finir tous dans la terre, mon dieu ! Quelle déconvenue.
Et regarde ces squelettes qui nous regardent de travers,

Et ne fais pas la tête, ne leur fais pas la guerre,
Il leur restera rien de nous, pas plus que d'eux,
J'en mettrais bien ma main à couper au feu,
Alors souris.

Et dans 150 ans, mon amour, toi et moi,
On sera doucement, dansant, 2 oiseaux sur la croix,
Dans ce bal déclassé, encore je vois large,
P't'être qu'on sera repassés dans un très proche, un naufrage,
Mais y a rien d'autre à dire, je veux rien te faire croire,
Mon amour, mon amour, j'aurai le mal de toi,
Mais y a rien d'autre à dire, je veux rien te faire croire,
Mon amour, mon amour, j'aurai le mal de toi,

Mais que veux-tu ?...

Les chiffres du gaspillage alimentaire en France

Voici quelques chiffres qui parlent d’eux-mêmes : en France, on jette 10 millions de tonnes de nourriture par an(1), tous secteurs confondus : chez soi, dans la restauration et dans la grande distribution.

Au niveau des particuliers, ce sont 5 millions de tonnes, soit 79 kg par personne, de nourriture jetée tous les ans. Si certains déchets sont incompressibles, on estime que 20 kg de nourriture par an et par personne pourraient être facilement évités. Parmi ceux-ci, 7kg de nourriture est jetée encore emballée ! gaspillage chiffres

Comment se faire des amis et influencer les autres

Nos relations avec les autres sont-elles importantes ? Sont-elles un facteur d'efficacité, de qualité de vie ?
Etre partout le bienvenu, devenir un agréable causeur, obtenir la collaboration d'autrui, critiquer (s'il le faut absolument) sans se faire détester, garder le bonheur au foyer, etc.

Pour réussir dans la vie et rendre plaisants, harmonieux et profitables nos innombrables rapports - sociaux, commerciaux ou sentimentaux - avec nos semblables, il faut écouter Comment se faire des amis, ouvrage qui, dès sa parution, a obtenu un succès retentissant et qui ne s'est jamais démenti depuis.

Aimez l'argent pour ne plus survivre

"Gagner de l'argent & choisir sa vie"

Amour, attraction, mais aussi haine et mépris, l'argent provoque une forte ambivalence émotive.

Faites-vous partie de ces gens qui veulent juste gagner leur vie, qui subissent leur travail, qui ont abandonnés ou de ces leaders qui ne baissent pas les bras ?

Sans condamner ni idolâtrer l'argent, Franck Nicolas apporte un éclairage inédit sur le sentiment qu'il suscite.

DÉCOUVREZ COMMENT GAGNER VOTRE 1ER MILLION

L’échec, c’est vivre pour le regard des autres

Qui n'a jamais eu de problèmes à prononcer ces 3 petites lettres: N.O.N?
Dire "OUI" à quelqu'un alors que vous pensez "NON" est souvent lié à la peur de déplaire, au besoin d'être aimé.

Savoir dire "NON", c'est apprendre à se dire "OUI" à soi-même.

Comment ne pas tenir compte du JUGEMENT des autres

Lorsque l’on dit oui à nos rêves, on inspire ceux qu’on aime à donner une chance à leurs propres rêves.
Nous ne savons pas si nos rêves sont possibles ou non, alors agissons comme si tout est possible.
Le premier but d’un rêve est de nous rendre vivants et donner un sens à nos vies, ici et maintenant.
Aujourd’hui nous avons un choix
Celui de donner un sens à un rêve, le choix d’y croire et d’agir. Donnez une chance à vos rêves. Quoi qu’il arrive, vous serez fier de vous !

Comment tout peut s'effondrer

Petit manuel de collapsologie à l'usage des générations

Et si notre civilisation s’effondrait ? Non pas dans plusieurs siècles, mais de notre vivant. Loin des prédictions Maya et autres eschatologies millénaristes, un nombre croissant d’auteurs, de scientifiques et d’institutions annoncent la fin de la civilisation industrielle telle qu’elle s’est constituée depuis plus de deux siècles. Que faut-il penser de ces sombres prédictions ? Pourquoi est-il devenu si difficile d’éviter un tel scénario ?

Dans ce livre, Pablo Servigne et Raphaël Stevens décortiquent les ressorts d’un possible effondrement et proposent un tour d’horizon interdisciplinaire de ce sujet - fort inconfortable - qu’ils nomment la "collapsologie". En mettant des mots sur des intuitions partagées par beaucoup d’entre nous, ce livre redonne de l’intelligibilité aux phénomènes de "crises" que nous vivons, et surtout, redonne du sens à notre époque. Car aujourd’hui, l’utopie a changé de camp : est utopiste celui qui croit que tout peut continuer comme avant. L’effondrement est l’horizon de notre génération, c’est le début de son avenir. Qu’y aura-t-il après ? Tout cela reste à penser, à imaginer, et à vivre…

Pablo Servigne est ingénieur agronome et docteur en biologie. Spécialiste des questions d’effondrement, de transition, d’agroécologie et des mécanismes de l’entraide, il est l’auteur de Nourrir l’Europe en temps de crise (Nature & Progrès, 2014).

Raphaël Stevens est éco-conseiller. Expert en résilience des systèmes socioécologiques, il est cofondateur du bureau de consultance Greenloop.

Postface d'Yves Cochet, ancien ministre de l'Environnement et président de l'Institut Momentum.

Avoir la vie qui vous inspire!

Réussir, vivre dans l'abondance sont plus simples que vous croyez.
Quelques petites choses à savoir et à appliquer feront la différence pour vous.

Comment s'aimer ?